Principe graphique de base du solfège

Notes

Les hauteurs de sons sont représentées par des petits ronds qu’on agence sur 5 lignes horizontales : la « portée ».

Rythmes

Les, rythmes, c’est-à-dire les durées des sons et des silences, sont figurés par toute une collection de symboles rattachés aux têtes des notes. Les silences font partie du rythme et ils ont leurs propres symboles graphiques en fonction de la durée de silence représentée.

Autres aspects musicaux

Le solfège inclut également des caractères spécifiques qui permettent de coder graphiquement :
• les nuances (le volume sonore)
• les articulations instrumentales (les gestes techniques)
• les accords : chaque type d’accord possède son code alpha-numérique . Ce « chiffrage » fait
comprendre au musicien, en très peu de symboles graphiques, quelles sont les notes constitutives de
l’accord.